Micheline Pimpon

Domi Roca

Recommandé

Pourquoi on a aimé ?

Rythmé, frais, poétique et particulièrement bien construit, ce texte est un petit bonbon à déguster... Laissez-vous porter par sa musique, sa

Lire la suite

Domi Roca

Gens de voyage, j'ai découvert vos songes, vos errances
je vous invite à découvrir, en retour, mes divagations.

Partageons, échangeons !

www.artlimited.net/21323/art/image-boat-on-the-water/fr/11714759

Elle arriva dans le hall de gare, en grande pompe, en même temps que le train de sept heures du matin : Micheline Pimpon se cogna deux ou trois fois contre des gens pressurisés, rajusta ses cheveux, tira un peu la langue.
Lui l'observait quand soudain ! Mais oui ! C'était bien elle, Micheline, pimpante,
grande, blonde, tailleur rose, l'air hagard d'un bonbon égaré...
En apnée, il traversa la marée bruissante au rythme des annonces réverbérées des départs et des arrivées.
Elle cligna des yeux et cilla, il prit cela pour une ouverture, oscilla et d'un bond se présenta.
Ils se serrèrent alors la main comme c'est l'accoutumée : elle le trouva un peu pressé et lui, douce comme une pêche de vigne.
Puis, sans crier gare, au rythme des « tougoudoum tagadac », ils entamèrent un pas de deux.
Elle était décoiffée, renversée et sa veste bâillait d'aise dans un hoquet de boutons dégrafés.
Je crois bien que c'est à cet instant qu'il tressaillit d'amour.
Ils s'embrassèrent au milieu du hall, de gare.

© Short Édition
Une autre histoire ?
Choisissez votre temps de lecture